« Rediffusion 11 - Les monstres et les loques naissent | Page d'accueil | Rediffusion 13 - La fille du train »

02 septembre 2008

Rediffusion 12 - Baby did a bad bad thing

16 novembre 2006

Baby did a bad bad thing

 

 

(Essayez de le prononcer aussi vite que Chris Isaak...)

 

 

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas posé d'interrogation existencielle. C'est vrai, on a parlé des dernières histoires d'amour et de cul, de joie, de bonheur et de douceur, mais pas tellement de théories foireuses ces derniers temps, ni de questions importantes pour rétablir un monde nouveau. Heal the world, make it a better place.

 

 

Plusieurs fois déjà, je vous ai parlé de l'action de tromper. Là, par exemple. Je me demandais comment vous réagiriez devant la tentation alors que vous étiez en couple.

 

 

A l'époque, la plupart des lecteurs semblaient à peu près fidèles, ce qui est une bonne chose. Oh, évidemment il y avait des doutes et des hésitations, mais le consensus semblait rester qu'une fois en couple, vous ne regarderiez plus les pectoraux saillants et les seins rebondis du même oeil. C'est bien. Public, je t'aime.

 

 

Mais attention, dé plou en plou dour, dé plou en plou difficile, aujourd'hui je pousse la question encore plus loin.

 

 

Lorsque vous êtes célibataire, allez-vous vous intéresser à quelqu'un en couple ?

 

 

Ah ben oui, parce que ce n'est pas la même chose, quand même. Déjà, lorsqu'on rencontre quelqu'un, on n'est pas forcément conscient qu'il/elle est en couple, donc une certaine attirance peut naître malgré cette barrière. Par contre, un jour ou l'autre et sauf numéro de claquettes de la part du trompeur fou, on finit par savoir au détour d'une conversation que l'objet de nos rêves émotionnants est déjà prise.

 

 

Comment réagissez-vous alors, avez-vous déjà été confronté à cette situation ?

 

 

Il y a des gens qui auront tendance à se détourner aussitôt de la personne pour ne pas tenter le diable.

 

 

Il y en a d'autres qui, au contraire, se rapprocheront et tenteront de s'immiscer sans avoir l'air d'y toucher ni demander quoi que ce soit, laissant le poids de la décision sur la personne en couple

 

 

Et puis il y en a qui considèrent que l'amour est déjà assez compliqué à trouver comme ça et donc que les critères de société (en couple, marié, blabla) n'ont pas à s'appliquer, tant pis pour l'autre et vogue la galère.

 

 

Dans tous les cas, il est évident que la décision finale (de tromper ou de se séparer) revient à la personne en couple. Mais est-ce que vous seriez plus du genre à vous détourner, à influencer subtilement, ou à rentrer dans le combat la bave aux lèvres ?

Commentaires

marionfizz | 02 septembre 2008

Question difficile !

j'essaie de faire en sorte que cette situation n'arrive pas...c'est plus simple !

marionfizz | 02 septembre 2008

Et sinon j'arrive trop bien à dire Baby did a bad bad thing hyper vite et plein de fois.

Beziot | 02 septembre 2008

Y aurait-il un lien entre tes capacités locutoires et ta propension à éviter ces situations ? Oo
Ou pas.

anyia | 03 septembre 2008

moi je lâche l'affaire direct, j'aime pas qu'on me déteste. Et puis bon, je me mets à la place de la dulcinée, je serais trop vénère is j'étais elle si je me faisais jetée pour une autre. Donc non.

Dom | 03 septembre 2008

Normalement je dirai que je lâche l'affaire direct. Mais j'ai une autre question : quand le mec qui nous plait est en couple avec une vraie conne (aux dires de tous les gens qui côtoient le couple : amis, famille...) et que même les potes se mettent à jouer les entremetteurs pour le fameux mec de nos rêves émotionnants (qui lui ne voit rien évidemment).... c vachement plus dur non?

Olga | 03 septembre 2008

Grenouille, bouge toi! reprends ta plume et écris nous du neuf; pas du réchauffé...

pierre | 03 septembre 2008

Aucune éthique, voila mon crédo.

Crevette | 09 septembre 2008

Anyia j'adore ta remarque !
Et je suis assez d'accord avec Dom : après tout, si un couple est mal assorti, on fait preuve de charité en s'immiscant, non ?

Donc je dirais que c'est comme dans mon boulot : CA DEPEND.
Si l'élu(e) de notre coeur est pris(e) mais malheureuse, on peut toujours essayer de le ou la rendre heureux(se) non ?

Fred | 12 septembre 2008

Sa dépend de la fille ... Certaine fois , tu abandonne , d'autre fois , tu attaque , jusqu'a crée la situation de conflit chez l'autre personne , le choix tout sa tout sa ...

Oui des fois tu fais ton salaud...

Ecrire un commentaire