« Rediffusion 8 - Monter l'escalier | Page d'accueil | Rediffusion 10 - Allex Xandrin »

30 août 2008

Rediffusion 9 - Mes amis sont formidables

31 mai 2006

 

Mes amis sont formidables

 

 

 

Ils sont toujours là pour redonner des sujets pour le blog lorsque je ne sais pas quoi écrire. Exemple hier soir.

 

Enfin je dis hier soir, je devrais écrire "hier dans la nuit", puisque la scène se passe à 2h08 du matin. Je connais l'heure exacte, ce sont les chiffres rouges lumineux de mon radioréveil qui m'ont sauté aux yeux lorsque le téléphone a sonné.

 

2h du mat ? Ok, je sais que je me couche tard d'habitude, mais je bosse quand même le lendemain. Du coup, je me dis que ça doit être une urgence. Les yeux vifs, le poil soyeux, je roule la dulcinée dans un coin du lit et je décroche.

Effectivement, c'est une urgence.

 

"Grenouille, faut absolument que tu m'aides !" chuinte une voix au téléphone.

 

Merde, qu'est-ce qu'il se passe encore ? Accident, rupture, pote jeté à la rue, mon sang ne fait qu'un tour ! Croisé de labrador et de berger des pyréennées, je me prépare à sortir le tonneau de rhum. Cet homme souffre, mes amis, il faut l'aider !

 

"Qu'est-ce qui se passe ?" demandé-je fort à propos (parce qu'il ne faut pas gâcher le bon rhum).

 

Et là, c'est le drame.

 

"Je suis dans la salle de bains de ma copine !"

 

....

 

"Et ?"

 

"Ben et je viens de me rendre compte que je n'avais plus de préservatifs, et je pense qu'elle n'en a pas non plus, je fais comment ?"

 

Grand blanc au bout du téléphone. Mon instinct de secouriste retourne se coucher, et je me sens soudain un peu stupide avec le rhum à la main. Je retourne le ranger à côté de la vodka.

 

"Euh..."

 

Il s'attend à quoi, exactement ? A ce que je lui faxe un préservatif ? Je sais qu'on a fait pas mal de progrès avec la 3G, mais là ca reste limite. Du coup, mon hésitation se sent et il revient à la charge.

 

"Non mais déconne pas, je suis à poil là, je fais comment"

 

Mon dieu, il est à poil. Je ne veux pas imaginer la scène.

 

"Ben qu'est-ce que tu veux que je te dise, tu te démerdes !"

 

"Ouais mais sans capote, je fais quoi, je couche quand même avec elle, ou pas ?"

 

Bordel, mais je peux pas avoir des amis qui prennent leurs responsabilités ? C'est quoi ces manières d'appeler en pleine nuit pour poser des questions que même BenoÎt XVI il n'est pas d'accord avec moi ?

 

Soyez rassurés, braves gens, je lui ai conseillé le port du préservatif, sinon rien, et il s'est exécuté la queue basse. C'est dire à quel point ce post se transforme tout d'un coup en apologie du préservatif et de l'importance de se protéger parce que faut pas déconner avec ça, non non non m'sieur, sinon après on finit par attraper le sida et du coup ne plus pouvoir louer d'appart. Saloperie de crise du logement.

Non, je déconne. Si je lui ai conseillé ça, c'est juste pour qu'il rentre bredouille.

 

 

Ca lui apprendra à me réveiller la nuit avec ses interrogations à la con.

 

Commentaires

La souris blonde | 31 août 2008

T'as remarqué que tous tes meilleurs billets datent de la période automne 2005-printemps 2006?
Tu devrais recontacter l'infirmière, n'avis. Enfin c'est pas pour faire sa pub, hein, mais quand même.

Ecrire un commentaire